7 conseils de correcteurs pour exceller en maths !

7 conseils de correcteurs pour exceller en maths !

Pour exceller à l’épreuve de Maths au concours, quoi de mieux que de comprendre les attentes du jury ? Nous t’avons simplifié la tâche en compilant les principales remarques des correcteurs sur les dernières années pour les épreuves d’ECRICOME, de l’EDHEC, de l’EML et des parisiennes. 

1) Une copie lisible et une rédaction soignée  

Cela peut paraitre évident et pourtant chaque année dans les rapports de jury ce point est rappelé. Ecrivez lisiblement afin de mettre le correcteur dans de bonnes conditions, il sera d’autant plus indulgent que vous lui simplifiez la lecture de votre copie.

 “un correcteur ne s’attarde pas à essayer de « décrypter » une copie illisible”  MATHS II 2018

Evitez les abréviations, elles changent d’un professeur à l’autre et peuvent donc être incomprises par celui qui corrige votre copie. Il serait dommage de perdre des points dans le but de gagner  à peine quelques secondes ! Il y a d’autres moyens de gagner du temps ! 

La rédaction des arguments est essentiel, par exemple les questions de produit scalaire sont souvent notées sur environ 4 points : ce sont des points presque offerts si on connaît la méthode, donc on ne saute pas d’étape pour gagner du temps, sinon on perd des points !!

 

Lire plus : Comment gagner des points sans travailler plus en mathématiques ? 

 

Quelques tips pour une copie claire et lisible :

  • Encadrer les résultats 
  • Varier les couleurs : le bleu pour la majorité de la copie, le noir pour les arguments importants, le rouge pour encadrer et souligner. 
  • Aérer les arguments 
  • Éviter les ratures 
  • Faire les questions dans l’ordre 
  • Bien numéroter les pages (1/n ; 2/n ; ….)

 

En bref, on s’applique sur la rédaction, d’autant plus sur le début de la copie !!

 

 

2) Être honnête 

Inutile de vouloir tromper le correcteur, vous n’y arriverez pas. De plus vous risquez de perdre sa confiance sur le reste de la copie. Donc soyez honnête il vaut mieux admettre un résultat plutôt que de tomber sur le résultat comme par magie suite à des calculs faux. 

De tels comportements dans les copies sont toujours repérés et très mal perçus par les correcteurs” EML 2018

“Rappelons, une fois encore, que l’honnêteté, la simplicité, la précision et la rigueur sont des vertus attendues par tous les correcteurs sans exception, et qu’une bonne réponse est toujours une réponse construite rigoureusement.” EDHEC 2018

 

3) Ne pas négliger les hypothèses 

Les hypothèses font parties du barèmes, vous devez les faire apparaitre sur votre copie avant d’énoncer un théorème. De plus elles sont une preuve supplémentaire de votre honnêteté : vous avez remarqué que toutes les hypothèses à l’application d’un théorème sont valides. 

“ les hypothèses nécessaires à l’application d’un théorème utilisé forment une part extrêmement importante de la note attribuée à toute question” EDHEC 2019

 

4) Connaitre le cours 

Connaitre son cours par coeur, dans les moindres détails, c’est s’assurer la moyenne au concours, quelque soit l’épreuve. Certaines questions sont en réalité la simple retranscription du cours !! Il suffit de savoir les repérer et de connaître les théorèmes et démonstrations du cours PAR COEUR. 

“La connaissance du cours est insuffisante : un petit nombre de questions sont traitées « mécaniquement », sans avoir à réfléchir, tandis que nombre de questions aussi simples et classiques sont laissées de côté” MATHS II 2018 

Avant de faire des exercices ayez une bonne connaissance des résultats fondamentaux du cours !

 

Lire plus : La technique de la feuille blanche pour gagner en efficacité !

 

5) Lire le sujet en entier au début de l’épreuve 

Tout d’abord, si vous êtes de nature stressée, une lecture préalable du sujet en 5 minutes environ, vous permettra de vous calmer. Cette lecture vous permettra de comprendre la problématique du sujet et ce qu’on attend de vous. 

Loin d’être du temps perdu, ces 5 minutes doivent vous permettre de hiérarchiser les difficultés et de repérer les questions que vous savez faire : encadrer les sur le sujet, et assurez vous à la fin de l’épreuve que vous avez fait chacune d’entre elles ! 

Une fois cette première lecture effectuée commencez par l’exercice avec lequel vous êtes le plus à l’aise.

 

Lire plus : Comment répartir les 4 heures en mathématiques ?

 

6) Faites les questions d’informatiques 

Elle sont généralement beaucoup mieux “rémunérées” que le reste des questions ! 

Rappelons que les questions informatiques sont assez largement valorisées au sein du barème de l’épreuve et que, plus des deux tiers des candidats y répondent de façon suffisamment satisfaisante.” ECRICOME 2016

“Les questions d’informatique sont en général évaluées avec une large bienveillance”. EML 2018 

Ces questions représentent une part non négligeable du barème total, ne les négligez plus !

 

7) Ne pas excéder 5 minutes par question 

Si vous ne trouvez pas le résultat notez “nous admettons le résultat de cette question” et passez à la question suivante en “oubliant” que vous n’avez pas réussi à résoudre la question précédente.  Cela fait preuve une nouvelle fois d’honnêteté et d’intelligence de la part du candidat. Rappelons en effet qu’il n’est pas utile de faire le sujet en entier pour obtenir la note maximale !

S’il vous reste du temps à la fin vous reviendrez sur cette question. 

 

Lire plus : L'importance de la lecture du sujet pour gagner du temps en mathématiques ! 

Une question ? On vous répond rapidement !

@prepaplus.tv